Le chef de file des socialistes espagnols, Pedro Sanchez, rêvait depuis longtemps de renverser Mariano Rajoy et son gouvernement conservateur.